Trouver un emploi

Comment faire un CV sans expérience professionnelle

C'est souvent un véritable défi que de débuter dans la vie active. En effet, bon nombre d'annonces de recrutement demandent aux candidats d'avoir au préalable quelques années d'expérience pour pouvoir postuler. De plus, par définition, un CV est un document qui détaille votre expérience professionnelle. Le CV est donc une pièce très importante de votre dossier de candidature.

Le jeune chercheur d'emploi fait donc face à un dilemme et se pose souvent la question suivante : comment faire un CV sans expérience professionnelle ? Le professionnel débutant devra ici maîtriser certains conseils pour passer avec succès cette étape importante par laquelle tous les travailleurs passent en début de carrière : comment rédiger mon premier CV sans expérience préalable ?

Bien présenter votre parcours académique et vos formations

Pour que votre candidature prenne plus d'importance, il vous est conseillé de développer davantage certaines sections de votre CV, comme vos études et vos formations. Citez les matières suivies directement en lien avec l'emploi et seulement si elles sont en lien. Développez les projets d'étude que vous avez faits et les compétences liées, ainsi que la mention de vos diplômes si elle est exceptionnelle. Citez votre thèse et son sujet s'ils sont pertinents. Si vous faites partie d'une association étudiante et que vous avez un rôle ou que vous avez participé à l'organisation d'évènements ou d'activités, citez-le aussi. Tous ces éléments pourront trouver leur place dans votre parcours académique et attesteront d'une certaine expérience.

Vous avez suivi aussi des formations hors de vos études ? Ou vous vous passionnez pour certains outils, pour le design ou la création de sites web et vous avez appris par vous-même à en maîtriser certains aspects ? Mentionnez aussi ces formations parallèles dans cette catégorie et démontrez de cette manière votre esprit d'initiative et autodidacte.

Les formations sont aussi une ressource intéressante pour les profils sans expérience ni diplôme. Consultez d'ailleurs les formations fournies par Pôle emploi ou celles disponibles sur des plateformes éducatives en ligne. Il y en a pour tous les goûts et elles sont gratuites ou à moindre prix, tous comme les cours en ligne (« MOOC »).

Faire son enquête

Consultez un large éventail d'offres d'emploi et les compétences allant avec. Cela vous donnera une idée précise des attentes des entreprises et des recruteurs en termes de CV, outre l'expérience professionnelle.

À la fin de vos études ou avant de commencer votre recherche d'emploi, faîtes un bilan de compétences. Avec les compétences que vous avez acquises, il vous sera plus facile de déterminer le type de structure et les emplois à cibler pour atteindre votre objectif professionnel.

Alors, comment rédiger son CV sans expérience ?

Etablissez une trame de CV principale avec les champs standard de coordonnées, un champ pour les études et les formations, les outils et langues, les compétences, les centres d'intérêt et bien entendu l'expérience.

Comme précédemment mentionné, n'oubliez pas de bien détailler la section des études et formations si vous le pouvez. Vous pourrez aussi bien détailler la catégorie outils et langues en listant les langues étrangères que vous parlez et les programmes / outils informatique, avec le niveau de maîtrise correspondant que vous utilisez. Vous pourrez exprimer votre personnalisés à travers vos centres d'intérêt, ou vous pourrez expliquer votre intérêt pour un secteur en particulier. Demandez à un conseiller de Pôle emploi de vous fournir un modèle de CV pour jeune diplômé sans expérience dont vous pourrez vous inspirer si besoin.

Ce CV devra être adapté à chaque offre d'emploi à laquelle vous postulez. En effet, lorsque vous postulez en ligne, certaines entreprises utilisent des logiciels qui font une présélection des CV en se basant sur un système de repérage de mots-clés. De ce fait, il faut donc bien étudier l'offre et diverses descriptions de poste. Comme cela, vous utiliserez les bons termes pour décrire vos compétences et vous optimiserez la lecture tant du logiciel que du recruteur.

Compétences et « soft skills »

Si vous ne disposez pas ou de très peu d'expérience professionnelle, mettez en avant vos compétences interpersonnelles. On les appelle aussi les « soft skills ». Par opposition aux « hard skill » qui sont des compétences techniques qui s'acquièrent avec de la maturité professionnelle et une expérience longue, on dit que les soft skill relèvent plus du savoir-être. De ce fait, ils peuvent avoir une catégorie dédiée dans votre CV.

De plus en plus, les recruteurs recherchent des candidats possédant de solides compétences comportementales. Comme recruter n'étant pas seulement ajouter une pièce à une « machinerie », les recruteurs doivent choisir la personne adéquate qui s'intégrera à l'équipe, saura travailler avec tel ou tel manager, apprendra vite et saura s'adapter à tout type de situation ou sera à l'écoute du client. Mettez donc bien en avant vos qualités, vos savoir-être ou vos compétences relationnelles. Cela peut concerner votre intégrité, votre écoute active, votre aisance à bien communiquer, votre facilité à travailler en équipe ou encore votre bonne capacité à négocier.

Vous pouvez acquérir ces qualités tout au long de vos expériences académiques et même extra académiques. Il se peut que vous ayez pu être amené lors de vos études à effectuer des travaux scolaires en équipe dans lesquels vous avez appris la médiation, développé votre leadership, etc. Vous avez pu développer des compétences à travers vos voyages, vos activités sportives, des compétitions auxquelles vous avez pu participer. Interrogez vos proches si vous avez du mal à déterminer les soft skills vous définissant.

La catégorie « Expérience »

Sans expérience professionnelle, adaptez de préférence cette section et élargissez-la sous l'intitulé d'« Expérience ». Incluez-y vos stages, vos petits boulots et vos jobs d'été, ainsi que vos projets associatifs et vos bénévolats. Détaillez-y comme pour vos expériences professionnelles votre mission dans la structure, vos tâches, vos contributions majeures, chiffrées si possible.

Parlez de vos stages

Vos stages sont en effet ce qui se rapproche le plus d'un emploi salarié. Les stages sont une approche du milieu professionnel. Ils vous permettront d'apprendre ce qu'attend de vous une entreprise. Vous y découvrirez son fonctionnement et y développerez vos premières compétences professionnelles. Un stage de qualité sera le marchepied vers votre premier emploi et les recruteurs seront très attentifs à cette expérience.

Présentez donc de façon rigoureuse vos différents stages et comptez un maximum sur cette immersion dans le milieu travail. Un rapport de stage vous aura sûrement été demandé et votre mission aura été évaluée par vos maîtres de stage. Ces analyses pourront certainement vous servir pour étayer de façon concise cette expérience et mettre en valeur vos points forts et vos compétences.

Jobs d'été ou étudiants

Lors de études ou vos étés, il vous est peut-être déjà arrivé de travailler dans des structures. Cela peut être mener des enquêtes, des inventaires, travailler dans la restauration rapide, faire les vendanges ou travailler dans les champs, donner des cours, faire du baby-sitting, être jeune fille au pair… Même si ce ne sont que des « petits » jobs, exploitez-les en votre faveur car ils valoriseront votre CV.

Ils donneront de vous une image dynamique. Par ce biais, vous exprimez une recherche d'autonomie tant financière que personnelle et cela peut-être un signe de maturité. Du point de vue du savoir-être, vous avez le sens du travail, des responsabilités, vous connaissez les relations au travail et vous savez travaillez sous la direction d'un chef.

Mettez en valeur les aspects de ces emplois temporaires, de préférence ayant un lien avec l'emploi que vous visez. Dans la restauration rapide, vous avez appris par exemple à travailler en équipe, à travailler sous pression et à respecter des délais, mais aussi le service à la clientèle… Utilisez des mots-clefs facilement identifiables par le recruteur pour parler de ces expériences.

Bénévolats et projets associatifs

Enfin, pensez à vos projets personnels. En effet, peut-être avez-vous fait du bénévolat dans votre ville pour une association culturelle, ou bien vous avez participé à un programme du type « woofing » à l'étranger, vous aidez votre club sportif chaque année à organiser une tombola ou une compétition… Ce sont avec vos activités associatives que vous développez également des qualités relationnelles et des compétences en matière d'organisation, de communication, etc. Une activité humanitaire vous aura par exemple aidé à développer votre empathie, vous aurez appris à résoudre des problèmes urgents, avec peu de moyens, à gérer le stress…

Exploitez ces expériences de la même façon que vous le feriez pour des expériences professionnelles en citant les organisations, en proposant à l'entreprise une référence si un responsable de l'association peut recommander votre travail.

En incluant ces trois types d'expérience, stagiaire, travailleur temporaire ou bénévole, le recruteur saura qu'il aura affaire à un jeune diplômé ou à un nouvel arrivant sur le marché du travail qui se montre dynamique. Mais il pourra aussi se faire une idée de votre potentiel et prendre en compte votre candidature à un poste junior.

——

👉🏽 CLIQUEZ ICI POUR AFFICHER TOUS LES EMPLOIS
Caribejob est site d'emploi préféré 😍 d'Haïti. Financé par des entrepreneurs américains et soutenu par les plus grandes entreprises mondiales principalement dans la Silicon Valley, Caribejob est fier d'être l'unique référence pour trouver tous les meilleurs emplois en Haïti. Si vous cherchez un emploi en Haïti, visitez caribejob.com, vous trouverez sûrement l'emploi de vos rêves.
Recevez gratuitement les dernières opportunités d'emploi en Haïti et d'ailleurs directement dans votre boite email en vous abonnant aux alertes emploi de Caribejob.